Certains adjectifs nous en font voir de toutes les couleurs
Les accords de bons tons
Au moment d’accorder les adjectifs de couleur, d’aucuns regrettent le temps du noir-et-blanc. Voici quelques petites clés pour ne pas être dans le bleu.
Le brief est clair : “Trouve-nous un sujet de grammaire, tu as carte blanche.” Étouffant un rire jaune, je tente de chasser les idées noires qui me passent par la tête pour faire travailler dare-dare ma matière grise. Trouver un sujet de grammaire, un vendredi après-midi… À cette heure, mes deux préoccupations sont de savoir si mon coiffeur va réussir dans moins de deux heures à fondre des mèches blondes sur mes cheveux marron. Mais aussi, de quelles couleurs Bison futé voit les routes de ce long week-end. Noires, rouges, orange… Les couleurs ! Mais c’est bien sûr ! Je vais parler des couleurs ! Il faut donc savoir que les adjectifs simples s’accordent en genre et en nombre : une veste noire, des pastis jaunâtres… Bon, facile. En revanche, les noms communs employés comme adjectifs de couleur sont invariables : des sacs marron (le sac est de la couleur du marron), des pantalons orange. Bien sûr, quatre exceptions échappent à la règle et sont variables : rose, mauve, pourpre et écarlate. Les formes adjectivales complexes sont également invariables : des yeux bleu-vert, une voiture vert foncé et des chapeaux jaune paille. Mais on écrit des jaunes paille (les jaunes des œufs sont de couleur paille), des roses bonbon, des verts pâles (les verts sont pâles) car leur sens est celui d’un nom de couleur et non d’un adjectif. Vous me suivez toujours ? Lorsque le nom ou l’adjectif de couleur est formé à partir d’un nom propre, le nom conserve sa majuscule et son invariabilité : des vases bleu Majorelle. Allez, un dernier petit point pour la route : lorsque des adjectifs de couleur (vous noterez que “couleur” reste au singulier) sont reliés par “et”, ils varient s’ils qualifient des objets unis : des drapeaux bleus, blancs, rouges (il y a des drapeaux bleus, d’autres blancs, et d’autres rouges). Mais ils sont invariables s’ils qualifient des objets bi ou tricolores… Bon, c’est vrai que la grève des Bleus en Afrique du Sud ne nous a pas permis de sortir bien longtemps nos drapeaux bleu, blanc, rouge, mais cette règle-là, vous la connaissiez, non ? Il ne me reste plus qu’à obtenir le feu vert pour publier ce billet. Pourvu que mon rédacteur en chef ne se mette pas dans une fureur noire…